Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 01:21
"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare


La servitude moderne

"La servitude moderne est une servitude volontaire, consentie par la foule des esclaves qui rampent à la surface de la Terre.

Ils achètent eux-mêmes toutes les marchandises qui les asservissent toujours un peu plus. Ils courent eux-mêmes derrière un travail toujours plus aliénant, que l’on consent généreusement à leur donner, s’ils sont suffisamment sages. Ils choisissent eux-mêmes les maîtres qu’ils devront servir."


aveuglement1

Cette tragédie mêlée d'absurdité vous dépasse? Pourtant il s'agit bien là de notre société actuelle.

Comment a-t-elle pu se mettre en place?

La méthode est simple, vous prenez toute une population à qui l'on a ôter toute conscience et réflexion, elle ne pourra plus alors se rendre compte de son exploitation et de son aliénation.

Contrairement aux esclaves de l’Antiquité, aux serfs du Moyen-âge ou aux ouvriers des premières révolutions industrielles, nous sommes aujourd’hui devant une classe totalement asservie mais qui ne le sait pas ou plutôt qui ne veut pas le savoir.

Nous acceptons sans discuter la vie pitoyable que nous avons construite.

Pourquoi plus aucune conscience? Les informations sont contrôlées et tronquées, la société est tenue par un fil maîtrisant les faits et gestes de son pantin : la population.


Voilà le mauvais rêve des esclaves modernes qui n’aspirent finalement qu’à se laisser aller dans la danse macabre du système des lobbies , de la manipulation et de l'aliénation.

L’oppression se modernise en étendant partout les formes de mystification qui permettent d’occulter notre condition d’esclave.
Montrer la réalité telle qu’elle est vraiment et non telle qu’elle est présentée par le pouvoir constitue la subversion la plus authentique.

La crise économique, sociale et politique a révélé la faillite patente du système totalitaire marchand. Une brèche est ouverte. Il s’agit maintenant de s’y engouffrer sans peur mais de manière stratégique. Il faut cependant agir vite car le pouvoir, parfaitement informé sur l’état des lieux de la radicalisation de la contestation, prépare une attaque préventive sans commune mesure avec ce que nous avons connu jusqu’à maintenant.

Seule la vérité est révolutionnaire.

 

Partie 1 :

 

"Il va de soi que les organisations nationalistes, racistes ou antisémites n’auront jamais notre approbation pour s’approprier ce film sous quelque forme que ce soit. Ils figurent bien évidemment au premier rang de nos ennemis."

Jean-François Brient et Victor León Fuentes

 

 

 

 

Partie 2 :

 

 

 

 

 

Partie 3 :

 

 

 

 

 

 

Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Estelle 13/05/2010 22:48


Magnifique, super article, vidéo choquante marquante, mais tellement vraie.

La société nous embrigade et quand l'on voit aujourdh'ui où l'Europe nous mène, où la société marchande nous dirige, il faut soit se soulever soit descendre dans le gouffre avec eux..


Jean-Paul BARASTIER 13/01/2010 22:44


Fabuleux, la mise en scène, la haute qualité du contenu, l'analyse, un bijou de clairvoyance !
Je diffuse sans plus tarder...


Amélie 04/01/2010 16:52


Pourquoi faut-il nécessairement que notre président soit un pantin?

Les articles et vidéos vous ouvrent toute la voie de la réflexion.
Le travail vous est présenté et prémaché, à vous d'utiliser votre bon sens pour comprendre :) .

Une société marchande, ne se soucie guère du genre humain ni même des pions qu'elle déplace.
Or ces pions se rassemblent en chefs d'Etats, ministres, personnes influentes sur la société, qui auront l'impression de gouverner, mais qui ne seront qu'à la botte de cette élite gouvernante
composé que d'un noyau influant, restreint, donnant les directives.

Sarkozy, petit président, nous apparaît comme le chef d'Etat.
Mais face à la politique mondiale libérale marchande, dictée par les multinationale du profit, elles mêmes gouvernées par de grands patrons, suivant eux mêmes les dictions et directions influencées
et données par les élites détenteur de l'or et du pouvoir, il n'est rien, si ce n'est un pantin, un pantin de haute valeur par rapport au peuple certes, mais un pantin tout de même!!


Pierre 19/12/2009 23:20


Merci, c'est hérissant et clairement juste mais merde, c'est presque déprimant !!

La fin du film montre bien que le seul moyen, devenu un outil indispensable contre le pouvoir en place est la révolte.


Nicolas 18/12/2009 16:53


Pourquoi faut-il nécessairement que notre président soit un pantin ?


La Libre dépêche


 indiscret, bavard, le Cancanier  ce site, libre où vous pourrez piocher l'information, celle là même que l'on essaye souvent de vous cacher ou de vous interpréter.