Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 20:11

En visite au collège Jules-Romains à Paris, la ministre de la Santé a rappelé la dangerosité du virus, alors que débute la campagne de vaccination dans les collèges et les lycées.


Alors que l’épidémie de grippe A progresse (396 établissements scolaires et 586 classes étaient fermées hier, selon le ministère de l’Education nationale contre seulement 59 établissements et 122 classes les 18 novembre), les ministres de l’Education nationale et de la Santé ont lancé  la campagne de vaccination dans le secondaire en se rendant au collège parisien Jules Romains (VIIe), à quelques encablures de leurs bases respectives.

Les lycéens et collégiens se montrant aussi peu convaincus que leurs parents (dont l’accord est requis), Roselyne Bachelot les a convaincus à se faire piquer.

Après avoir exhorté lycéens et collégiens à se faire vacciner contre la grippe A(H1N1) en lançant sa campagne de vaccination en milieu scolaire, roselyne Bachelot est venue précher la bonne parole dans ce collège où le pourcentage d'adolescants vaccinés est assez moyen (25%). Pour vendre son vaccin aux adolescants, elle insite même:

"Il est extrêmement important de se faire vacciner, pour soi et pour les autres", a commenté Mme Bachelot, car "cette grippe n'est pas une grippe comme les autres. Elle a des formes graves et elle touche des publics jeunes".

 


Dans ce collège, les élèves dont les parents avaient donné l'accord se faisaient vaccinés ce matin. Le vaccin administré est le Pandemrix du laboratoire GlaxoSmithKline (GSK).

  (Le GSK? Celui-la même où l'on a constaté après analyse qu'il provoquait au Canada des allergies pulmonaires mortelles? Le même laboratoire dont les vaccin ont été rappelés? OUI.)


Pendant la présence de notre ministre adorée, un élève de 5ème interviewé explique que contrairement à ses camarades il ne compte pas se faire vacciner, expliquant avec son petit argumentaire, que les vaccins ont "des choses bizarres à l'intérieur"  et " qu'on ne sait même pas si il soigne vraiment" a-t-il précisé.


La ministre commente: 

"A ces jeunes qui doutent, je leur dirais que j'ai envie de les emmener dans un service de réanimation pour leur montrer un jeune avec les poumons complètement détruits par la grippe H1N1, ce qu'on ne voit pas avec la grippe saisonnière".

Politique de terreur?
La méthode Bachelot laisse en tout cas sans voix, ne sachant plus quoi faire pour rameuter l'opinion à ses pieds, pour vendre son précieux vaccin, elle en vient à utiliser les images qui choquent!!

D'ailleurs, en parlant de la visite de la ministre, son passé en lien avec l'industrie de la pharmacologie est assez amusant - autant que celui de ses parents...

Allez ne t'inquiètes pas Roselyne ,au mois de décembre ça sera plus simple, surtout quand la vaccination deviendra obligatoire! Tu vas l'avoir ta promotion pharmaceutique!

Encourageant...


Dédicace for my georgous: Roselyne a pour idée de montée un court métrage d'horreur
 avec Esther pour inciter la population à se faire vaccinner!!


Partager cet article

Repost 0
Published by Léthé - dans H1N1
commenter cet article

commentaires

La Libre dépêche


 indiscret, bavard, le Cancanier  ce site, libre où vous pourrez piocher l'information, celle là même que l'on essaye souvent de vous cacher ou de vous interpréter.