Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 21:33

Les mondialistes apatrides, patrons de grandes multinationales ou de banques ont une main-mise globale et totale sur les institutions sociales, dictant aux politiques des schèmes, des idéologies et des models de vie.

La population est la première à en pâtir, comme un véritable mouton, pantin qui est persuadé d'avoir le choix de faire ce qu'il fait, et persuadé que c'est pour son bien. 

18468539Toutes les sociétés actuelles sont donc dirigés par des dictateurs déguisés en président, mis sur un piedestale  par les élites économiques gouvernantes.

La société de l'immédiateté détruit le langage, le partage et les valeurs dites humaines, et la boite à abrutissement n'est devenu qu'un opium du peuple, l'asservissant un peu plus chaque jour avec la diffusion de la propagande gouvernante.

Cette vague capitaliste mensongère marchande, déferle depuis trop longtemps sur les consciences et n'a que trop ancrer les populations dans un système embrigadant et abrutissant, il faut maintenant en sortir.
Il est donc urgent de substituer au mythe de la démocratie libérale, sa réalité concrète du système totalitaire marchand, et de propager cette réalité prête à incendier les esprits en révélant la nature profonde de la domination présente.

 

L’oppression se modernise en étendant partout les formes de mystification qui permettent d’occulter notre condition "d’esclave".
Montrer la réalité telle qu’elle est vraiment et non telle qu’elle est présentée par le pouvoir constitue la subversion la plus authentique.

La crise économique, sociale et politique a révélé la faillite patente du système totalitaire marchand. Une brèche est ouverte. Il s’agit maintenant de s’y engouffrer sans peur mais de manière stratégique. Il faut cependant agir vite car le pouvoir, parfaitement informé sur l’état des lieux de la radicalisation de la contestation, prépare une attaque préventive sans commune mesure avec ce que nous avons connu jusqu’à maintenant.

 

En ces temps de faillite du capitalisme libéral et alors que nous nous heurtons aux limites écologiques de la "croissance", il est bon de prendre du recul sur notre société et sa finalité. C'est ce que fait "Le travail, pourquoi?"

 

Partie 1

 

 

Partie 2

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex 06/01/2011 23:10


on confirme tacitement qu’il existe une « société non civile » or, nous vivons en théorie dans un État gouverné par un système démocratique. Est-ce utile de rappeler ce qu’est exactement et
uniquement une démocratie ? Il me semble… Le peuple se gouvernant lui-même, les gouvernants issus du peuple, l’État dépendant du peuple. Donc la société est le peuple et il n’existe pas deux sortes
de peuples. Nous sommes des pantins comme vous l'avez dit,ou plutôt, nous ne jouons pas dans le même jeu que ceux qui nous dirigent...

Cordialement,

alex


pity 06/01/2011 23:08


l’article est interressant et exprime bien ce que peut être la marche des evenements a venir. Les ONG a ce titre sont inclus dans le processus de globalisation pour repondre a une logique en
marche. La question que je me pose sur le complot en route et son systeme de relations entre les multitudes de connivences soit dependantes d’un centre ou les peripheries qui jouent en dehors des
franchises institues. Le liberalisme serait il l’ideologie ou chacun peut s’y accrocher sans peine. Je ne peux imaginer qu’il n’y ai pas d’interferences comme ce le fut pour le Marxisme. Mr Ratier
en citant le SIECLE n’invoque pas une ideologie particuliere, mais plutot la cooptation d’une classe dirigeante (droite, gauche) qui se perpetue a travers le temps et pour le pouvoir.


Julie 06/01/2011 22:17


Si je ne reconnaissais pas la photo de Vendetta, j'aurais pu croire à ce qu'enfin vous vous décidiez à nous faire part de votre visage!!
Quand est-ce que on aura le droit de connaître l'identité ?!

Blague à part, par ces temps d'emprisonnement et de résistance, ne vaut mieux pas tout dévoiler, mystère!!

Pendant la crise, au moment où les banksters étaient fragilisés et au bord de la banqueroute, nos gouvernants ont injeté des milliers de milliards d'euros sans aucune contre-partie ! On les avait,
tels des loups, piégés mais nos laquais des banksters qui nous servent de gouvernants n'ont rien fait, rien exigé !!! Un comble, une gabegie qui nous coûte aujourd'hui la prostitution de l'Irlande;
suivront le Portugal, l'Espagne et pourquoi pas nous ? Et dire que l'Irlande a été obligée de "revoter" contre sa volonté initiale "pour" l'UE, tout ça pour se retrouver en FAILLITE voire de ne
même pas se faire aider, car trop faible ! La blague du siècle...

Et si cette journée ne rassemble pas tout le monde espéré, qu'elle soit renouvelée jusqu'à l'écroulement complet de ces châteaux de cartes. Que ça brûle...


zeyu 06/01/2011 22:03


Merci pour la vidéo :)


La Libre dépêche


 indiscret, bavard, le Cancanier  ce site, libre où vous pourrez piocher l'information, celle là même que l'on essaye souvent de vous cacher ou de vous interpréter.