Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 11:57

Prince Jean-Jean


Nicolas Sarkozy n'est pas si bête, et après avoir imposé une "monarchie élective"  concentrant les quatres pouvoirs, la bénédiction des seigneurs, grands patrons du CAC 40, et la fidélité des médias; il a tenu à penser un peu plus à sa succession familiale.
Et oui! Grâce à son pouvoir personnel et à son parti agenouillé et cirant ses chausures ( talonnettes), notre président élargit ses conquêtes et assure son avenir en veillant au droit du sang.

Il s'appelle Sarkozy et il a tout compris!
Après l'election de Nicolas 1er , devenu monarque par la suite, jonglant avec le pouvoir et imposant sa politique, c'est au tour de Jean-Jean 1er de se mettre à la politique magouille.

Jean Sarkozy, 23 ans, aucun diplôme, marque au compteur 2 années de droit, se voit offrir sur un plateau d’argent une place de président de l’EPAD, organisme public de développement qui gère le centre d’affaires de la Défense.
Notre petit jean-jean après avoir fait la une dans tous les journaux internationaux, et après une risée spectaculaire, décide de ne pas s'installer à la direction de l'EPAD, il dit NON! Malgré sa place légitime, il refuse et attendra!!
Pour le moment il n'en est que .... l'ADMINISTRATEUR.   ( C'est vrai que ce n'est pas grand chose!)
Comme il le dit lui même : "Je ne veux pas d'une victoire qui porte le poids d'un tel soupçon. Je n'accepte pas que ce soupçon de favori, de passe-droit ou de traitement de faveur puisse peser"

Car effectivement ce poste lui était légitime, après avoir redoublé sa deuxième année de droit il avait une parfaite maitrise du secteur financier et les compétences pour diriger le monument économique de la Défense.

Certes, il y a quelque chose d'étrange à s'interroger sur le parcours universitaire d'un jeune homme qui, à 23 ans, n'a toujours qu'un bac en poche et dirige le conseil d'administration de l'Epad, qui abrite juste...2500 entreprises!


Son beau parcours universitaire:

 

  • Juin 2004 : bac L au lycée Pasteur de Neuilly (obtenu).
  • Septembre 2004 : hypokhâgne au lycée Henri-IV à Paris (abandon).
  • Septembre 2005 : prépa ENS Cachan au lycée Turgot à Paris (échec).
  • Septembre 2006 : première année de droit à Nanterre puis à Paris I (obtenue).
  • Septembre 2007 : première deuxième année de droit (rate les exams).
  • Septembre 2008 : deuxième deuxième année de droit (ne passe pas les exams, trop facile!).
  • Septembre 2009 : troisième deuxième année de droit (en cours).

Les mémoires de Jean Sarkozy



Jean Sarkozy, 23 ans, a déjà écrit ses mémoires. Ils paraissent cette semaine sous un titre - Ma vie, mon œuvre, mon scooter -
"C'est un livre que j'ai longtemps üri : l'idée m'en est venue quand j'avais trois ans et demi, pendant que mon père cassait des cailloux en Allemagne, du 9 au 16 novembre 1989. Simplement, pour le publier, j'ai attendu de savoir écrire et d'être légitime - parce que moi, je ne veux pas du soupçon."

Evidemment ce pastiche plait beaucoup et l'auteur s'est fait un malin plaisir à railler le prince.

Quelques extraits:


"

«J’aimais beaucoup "l’Ecole des fans"»

«Petit, je regardais régulièrement à la télévision l’École des fans, avec le gros monsieur rigolo qui faisait parler les petits. J’aimais beaucoup cette émission : je me reconnaissais dans ces enfants qui ne savent pas mentir et qui chantent très mal (mais ce n’était pas grave). J’avais demandé à mes parents de m’inscrire, légitimement et sans passe-droit, pour le jour où Didier Barbelivien serait invité ; mais ils ont refusé. Alors, je me rattrapais en songe. Dans ce rêve, donc, je participais légitimement à l’émission. Voilà ce qui s’y passait : c’était très court. Le gros monsieur rigolo me demandait :

"- Alors, mon bonhomme, qu’est-ce qu’il fait, ton papa ?

- Il bouge", je répondais.

Il y avait des rires dans la salle.

"- C’est merveilleux ! s’exclamait le gros monsieur. Les enfants sont merveilleux. Tu as bien de la chance, mon bonhomme, d’avoir un papa qui bouge. Sinon, qu’est-ce qu’il fait d’autre ?

- Il nique ta femme", je répondais.»

Pp. 34-35.

«J’ai sacrifié ma chevelure, mon scooter, ma liberté»

«Papa se tortillait sur son siège.

"- Je comprends ton impatience, mais ton temps n’était peut-être pas venu[de prendre la présidence de l’Epad, ndlr].

- Il risquait pas de venir, avec les brêles dont tu m’entoures !

- Là, c’est faux, a dit papa. On t’a fait une super com.

- Tu te fous de moi ? Regarde-moi, papa. Non, par ici, je suis ici, regarde-moi vraiment. Tu vois la gueule qu’il m’a faite, Christophe Lambert ? Pendant que tu promènes tes pectoraux au Cap Nègre ? J’ai l’air d’un chef des ventes à France Télécom : c’est pas la modestie que j’exprime, c’est le suicide au travail. Il vendait quoi, Lambert, dans son autre vie : des fauteuils monte-escalier ? Et ma coupe de gland, tu l’as bien vue, ma coupe de gland ? Elle est signée Cofano, à ton avis ? Et mes lunettes Optic 2000 ? J’ai donné de ma personne, moi. J’ai sacrifié ma chevelure, mon scooter, ma fierté. Je me suis tapé l’autre flan de Charon (conseiller de Sarkozy) qui me serinait que la politique, c’est pas une élection de Chippendale."




illustration: merci à Wingz

Partager cet article

Repost 0
Published by Léthé - dans Divers
commenter cet article

commentaires

bibo 04/12/2009 14:07


Mdr, J'aime!!!!

Très bon!


La Libre dépêche


 indiscret, bavard, le Cancanier  ce site, libre où vous pourrez piocher l'information, celle là même que l'on essaye souvent de vous cacher ou de vous interpréter.