Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 19:47

Alors que la situation empire depuis quelques heures à Kiev, l’Europe a répété sa grande préoccupation sur la question et promis d’agir rapidement avec la même efficacité que celle dont elle a fait preuve dans le cadre de la Syrie pour être résolument utile dans l’issue du conflit.
L’Union européenne annonce ainsi la mise en place rapide de nombreux envois de communiqués de condamnation, de manière répétée, visant les autorités qui ont déclenché un bain de sang dans les rues face  à des manifestants pacifistes et non armés. (Ah bon, ils ont véritablement l'air très pacifistes...)

1937199651_ukraine_affrontements_entre_manifestants_et_po.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

Alors que la situation empire depuis quelques heures à Kiev, l’Europe a répété sa grande préoccupation sur la question et promis d’agir rapidement avec la même efficacité que celle dont elle a fait preuve dans le cadre de la Syrie pour être résolument utile dans l’issue du conflit. 

L’Union européenne annonce ainsi la mise en place rapide de nombreux envois de communiqués de condamnation, de manière répétée.
« Nous penchons sur un envoi de 4 à 5 communiqués par jour. Si le gouvernement ukrainien refuse de négocier et de retirer ses troupes, nous n’hésiterons pas à monter jusqu’à 7, voire plus, rien ne peut nous arrêter. » affirme un membre du cabinet du Haut Représentant de l’Union aux Affaires étrangères et à la Politique de sécurité qui rappelle que Bachar el-Assad, au plus fort de la crise syrienne, recevait près de dix communiqués de condamnation par jour.
« Ianoukovytch [ le président ukrainien, NDLR ] sera tellement occupé à lire nos communiqués et messages de condamnation qu’il n’aura plus du tout le temps de donner des ordres aux forces de police, laissant ainsi du répit aux manifestants. La preuve que l’Union Européenne, quand elle le veut, peut être effiace » se félicite Herman Von Rompuy, le président du Conseil européen nommé par le groupe Bilderberg et « Nous avons clairement été efficaces sur la question syrienne, nous avons hâte de prendre à bras le corps la crise ukrainienne » expliquait dans un communiqué le conseil européen des ministres des affaires étrangères.
Avertie de la possible intervention européenne dans la lutte engagée avec le gouvernement en place, l’opposition ukrainienne affirme qu’elle préfère encore affronter les violents combats de la nuit dernière. Evidemment ces soit disant opposants, censé représenter le peuple en puissance ne sont plus qu’une minorité maintenant, allant même jusqu’à affronter des civils pacifiques ne voulant pas se joindre à eux.

Les temps ont changé. le Gouvernement ukrainien n’avait-il pas demandé à cette soi-disant opposition de prendre le poste de Premier ministre ? Elle avait refusé, réclamant simplement la démission du président ukrainien élu démocratiquement, Viktor Ianoukovitch. Une tentative de coup d’état qui vire au drame. Ces terroristes ont quand même tué 10 policiers, et, aujourd’hui, osent parler de guerre civile parce que leurs revendications illégitimes doivent être acceptées. Au nom de quoi ?

Aujourd’hui, l’étau se resserre sur les terroristes dits "manifestants". Les autorités ukrainiennes ont annoncé le lancement d’une vaste opération « antiterroriste » contre des « groupes extrémistes » ayant occupé plusieurs bâtiments publics. Il était temps, que ces sous-fifres de l’Occident, payé pour détruire leur pays, paye. Trop c’est trop. Ils sont maintenant encerclés et, il ne faut plus les lâcher…Ces clowns ont enlevé tous les pavés de la Place Maiden. Pour qui se prennent-ils ? Pourquoi acceptent-ils ce coup d’état et cette tentative de déstabilisation de la Russie ?

Ces fous à lier, dont plus de 1 500 sont armés, incendient des tribunaux, vandalisent des logements privés, tuent des civils pacifiques, qui ne veulent pas les rejoindre, avec l’aval de l’Europe qui parle de sanctions. Du grand "n’importequoitisme". M. Viktor Ianoukovitch, il faut aller au bout, et interdire désormais que des truands étrangers viennent faire des discours chez vous…


Les Etats-Unis , l’Europe et notre cher François Hollande ne rate pas l’occasion de France, des vies sont en jeu, et la encore, l’oligarchie occidentale est prête à sacrifier des vies, manipulant de front des milliers de personne, pointant comme ennemi, un pion dérangeant qui résiste à la propagande mondialiste.

 


     François Hollande a fait savoir via un communiqué qu’il condamne « avec la plus grande fermeté les violences contre les manifestations pacifiques qui ont lieu à Kiev » et « appelle les autorités ukrainiennes à retrouver sans délai la voie du dialogue et de l’apaisement » dans ce « grand pays qui aspire à prendre toute sa place sur la scène européenne et internationale ». 

Allemagne. Angela Merkel a indiqué que des sanctions contre l’Ukraine n’étaient « pas à l’ordre du jour ». « Nous en avons parlé, et aussi bien le ministre des Affaires étrangères (Frank Walter Steinmeier) que moi estimons que des sanctions ne sont pas à l’ordre du jour pour le moment », a-t-elle déclaré lors d’un point de presse à l’issue d’un séminaire gouvernemental à Meseberg, près de Berlin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Léthé
commenter cet article

commentaires

La Libre dépêche


 indiscret, bavard, le Cancanier  ce site, libre où vous pourrez piocher l'information, celle là même que l'on essaye souvent de vous cacher ou de vous interpréter.