Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 23:17

  Le projet controversé MK-ULTRA

 

Pour ceux qui sont familiers des multiples sujets qui taraudent les esprits torturés des « enquêteurs » à la recherche des projets volontairement effacés des mémoires, le Projet "MK Monarch" (MK pour Mind Kontrol) est sans doute une sorte de pierre philosophale, de holly graal capable de changer le plomb en or et de mettre en lumière des horreurs que beaucoup de personnes se sont attachés à cacher.  "En effet, tout homme ou femme qui trouverait les preuves indiscutables de l'existence officielle de ce projet, de ces tenants et aboutissants serait certainement l'individu le plus convoité de tous les assassins sous influence tant cette affaire est maintenu sous silence " D.Rockefeller

 

controle-electromagnetique-cerveau”Unshackled” by Kathleen Sullivan  est le récit autobiographique de la vie Kathleen Sullivan, ayant subit un lavage de cerveau assimilable aux expériences du projet MK-ULTRA. Il y raconte son expérience et y fait part de ses souvenirs, souvenirs faisant allusion à l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire américaine, le projet MK-ULTRA.

Un programme classé secret défense dans l'expérimentation de l'homme et la modification du comportement.

 Sur la base de documents classifiés du gouvernement actuel, ce livre expose les longueurs auxquelles les agences gouvernementales américaines était allé à développer et à mettre en œuvre sur le contrôle mental, l'administration de médicament, et d'autres expériences sur l'homme au nom de la sécurité nationale.  

Un regard choquant dans ce qui est probablement le programme de gouvernement le plus controversé de l'histoire, le livre du Dr Andrews »inclut également les pages des documents provenant d'autres projets plus récents tels que le dépistage des drogues de la CIA, des expériences LSD, et les essais d'agents biologiques sur des sujets humains.

 

La majorité de ces informations furent détruites et pourtant, de l'information relativement bénigne encore disponible, nous obtenons la preuve de la conduite contraire à l'éthique et des allusions d'éventuels actes illégaux.

 Une enquête approfondie et courageuse sur les méthodes scandaleuses qu'utilisent les organismes de pouvoirs tels que CIA, FBI, NSA, services secrets militaires et gouvernementaux.
Selon ce rapport extrêmement troublant, des survivants du Programme Monarch du contrôle de l'esprit, affirment avoir été utilisés comme esclaves top-techniques par certains services secrets et politiciens de haut-niveaux.
L'esclavage de haute technologie existerait et se porterait bien...

"Les Allemands, sous le régime hitlérien, avaient commencé à faire de sérieuses recherches scientifiques dans le domaine du contrôle du cerveau basé sur les traumatismes", écrivent Fritz Springmeier et Cisco Wheeler dans leur livre "The Formula used to create an Undetectable Total Mind Controlled Slave", [La formule utilisée pour engendrer un esclave à l'esprit totalement contrôlé ].
"Sous les auspices de l'Institut médical Kaise Wilhem à Berlin, Joseph Mengele conduisit les recherches du contrôle de la pensée sur des milliers de jumeaux et de malheureuses victimes".

Mengele, connu sous le pseudonyme de "l'Ange de la mort", fut l'un des 900 militaires scientifiques et chercheurs en médecine expérimentale, il basa ses recherches sur le contrôle comportemental et forma d'autres scientifiques à l'art obscur du contrôle de l'esprit.
Ce travail sur la manipulation du comportement fut plus tard intégré aux projets de la C.I.A. "Bluebird" [L'oiseau bleu] et "Artichoke" [Artichaut] qui devinrent, en 1953, le fameux "programme MK-ULTRA".
La C.I.A. affirma que ces programmes avaient été stoppés, mais il n'y aucune preuve que cela  ait vraiment cessé.

En fait, John McCarthy, capitaine dans les Forces spéciales de l'armée américaine qui avait conduit les équipes de la C.I.A. à Saïgon pendant la guerre du Viêt-nam, a déclaré à son ami délateur LAPD Mike Ruppert que MK-ULTRA était un acronyme de la C.I.A. signifiant "Manufacturing Killers Utilizing Lethal Tradecraft Requiring Assassinations", [Production de tueurs utilisant un conditionnement à l'assassinat]. Ainsi, l'obsession officielle de la C.I.A. de produire des meurtriers programmés à travers le projet MKULTRA permit de développer 149 sous-programmes dans les domaines allant de la biologie et la pharmacologie ou la psychologie à la physique du laser et l'ESP.

Plus récemment, de nouveaux recoupements rendirent évidente l'utilisation, dans ce même but, de ces techniques de programmation basées sur les traumatismes. Celles-ci incluent l'induction délibérée de désordres multiples de la personnalité (D.M.P.) chez des sujets involontaires, cobayes humains par essence.
Les D.M.P. ont été redéfinis par l'Association américaine de psychiatrie comme désordres dissociatifs de l'identité.

La bible des psychiatres américains, le "Manuel de diagnostic et de statistique" (DSM-IV), les caractérise ainsi (page 487) L'existence de deux états de personnalité distincts, ou plus;
Au moins de ux de ces identités, ou états de la personnalité, prennent épisodiquement contrôle du comportement de la personne;
L'incapacité de se souvenir d'importantes informations personnelles est trop importante pour être expliquée par une perte de mémoire courante;
Il apparraît comme évident que de créer intentionnellement et consciemment cette condition comportementale constitue une atrocité si dépravée que la programmation du contrôle de l'esprit par traumatisme demeure, de facto, l'holocauste secret du vingtième siècle. Son existence bien que dénuée de beaucoup de reuves matériells a, été corroborée par de nombreux rescapés comme Cathy O'Brien, auteur de Trance Formation of America [Transe-formation de l'Amérique], Brice Taylor, auteur de Starshine, et de K. Sullivan, auteur de MK. Mais on n'a retrouvé aucune trace écrite permettant d'établir une relation entre le "projet MK-ULTRA" de la C.I.A. et le "Monarch Program", nom générique désignant ces opérations de contrôle de l'esprit qui impliquent l'armée américaine, la C.I.A., la NASA, et d'autres agences du gouvernement américain. 
Cela constitue une sérieuse vérification croisée de l'identité des exécutants et de leurs méthodes de "production d'une horde ""d'enfants"" à l'âme détruite, prêts à espionner, se prostituer, tuer, ou se suicider" - selon les termes de Anton Chaitkin, reporter d'investigation cité dans le livre de DeCamp. Bien que cela pourrait sembler sortir tout droit d'un film de science fiction, ce projet aurait bel et bien existé.

Juqu'alors aucune "preuve matérielle" n'avait été retrouvée...
Certaines hackers après des années de recherches effrénés ont récemment fait une découverte des plus dérangeante, des traces dans les archives de la CIA contenant le projet MK-ULTRA.

 

Un dossier avec plus d'une centaine de documents m'ait parvenu, en voici un échantillon, à prendre avec des pincettes...

0000017748 0001

 

0000017748 0002

 

 

0000017748 0003

 

0000017748 0004

 

0000017748 0005

 

0000017748 0006

 

0000017748 0007

 

0000017748 0008

 

0000017748 0009

0000017748 0010

0000017748 0011

0000017748 0012

0000017748 0013

 

 

0000017748 0038

0000017748 0042

Le film "Killing room" me parraît intéressant à ce sujet:

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Léthé - dans Divers
commenter cet article

commentaires

La Libre dépêche


 indiscret, bavard, le Cancanier  ce site, libre où vous pourrez piocher l'information, celle là même que l'on essaye souvent de vous cacher ou de vous interpréter.