Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 13:04

«Des milliers de milliards de dollars de dettes seront restructurés et des millions d’épargnants prudents vont perdre des pourcentages importants de leur pouvoir d’achat réel exactement au pire moment de leur vie.

Cette fois-ci, encore, ce ne sera pas la fin du monde, mais le tissu social des nations dépensières sera étiré et dans certains cas, il se déchirera. Il est triste de constater que bien trop souvent dans l’histoire économique, la guerre a toujours été la conclusion logique de la dynamique du chaos économique. Nous pensons que la guerre est une conséquence inévitable de la situation économique mondiale actuelle», écrit Kyle Bass, un investisseur américain, qui parie sur l’effondrement des pays d’Europe, cité par le blog financier américain Zero Hedge.

Dans un e-mail adressé aux adhérents de ses bulletins d’avis boursiers, Larry Edelson, un gourou de la bourse américaine, prophétise, lui aussi, la guerre. Il y explique qu’il a étudié, depuis une trentaine d’années, les «cycles de guerre», c’est-à-dire, les cycles qui prédisposent les sociétés à entrer dans le chaos et la haine, qui aboutissent à des guerres civiles et des guerres internationales. «Je ne suis probablement pas le premier à examiner ces modèles très distinctifs dans l’histoire. Il y en a eu d’autres avant moi, Raymond Wheeler, en particulier, qui a publié la chronique, qui fait le plus autorité, en matière de guerre, et qui couvre une période de 2.600 années de données. Toutefois, très peu de personnes sont disposées à discuter de ce problème de nos jours. Et si je me base sur ce que je vois, les implications pourraient être absolument énormes, pour 2013».

panic.jpg

( C'est que les gouvernements commencent à avoir un peu peur de l'avenir... Zut, ils ont provoqué une guerre civile!)


Charles Nenner, un analyste de Goldman Sachs, réputé pour la justesse de certaines de ses prévisions, prédit, quant à lui, une «guerre majeure qui devrait débuter, à la fin de 2012, jusqu’en 2013».

Quant à Jim Rogers, un autre investisseur américain influent, pense aussi qu’il pourrait y avoir une guerre. «Une poursuite des plans de sauvetage, en Europe, pourrait aboutir à déclencher une autre guerre mondiale», a-t-il affirmé. «Ajoutez de la dette, la situation empire, puis, c’est l’effondrement. À ce moment-là, tout le monde recherchera un bouc émissaire. Les politiciens accusent les étrangers, et nous revoilà, dans la seconde guerre mondiale, ou une guerre mondiale de toute façon», explique-t-il.

Marc Faber, un analyste en investissement suisse, estime qu’une guerre serait plus le fait des Américains. Selon lui, ils pourraient la provoquer, pour détourner l’attention des électeurs de la mauvaise situation économique du pays. Il croit que le pétrole du Moyen-Orient pourrait fournir le prétexte d’un conflit, pour les États-Unis, la Chine, mais aussi, la Russie.,

 

Par ailleurs,  L'ONU prévoit une crise alimentaire mondiale en 2013 ( Que de problèmes!)


L'ONU a mis en garde la communauté internationale contre l'imminence d'une crise alimentaire mondiale en 2013, écrit le quotidien britannique The Guardian. Les réserves mondiales de céréales ont atteint des niveaux de production dangereusement bas. 


« Les réserves mondiales de céréales sont si dangereusement basses que les phénomènes météorologiques les plus extrêmes des États-Unis ou d'autres pays exportateurs d'aliments pourraient déclencher une crise alimentaire majeure au cours de l'année prochaine ». Ce niveau n’avait jamais été aussi bas depuis 1974, a expliqué Abdolreza Abbassian, économiste senior de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture.

« Nous avons moins produit que ce que nous consommons. C'est pourquoi les stocks sont en cours diminuent ». « Les approvisionnements et les réserves à travers le monde sont à un niveau très bas, ce qui ne laissera aucune place pour les imprévus l'année prochaine», a déclaré Abdolreza Abbassian. Par ailleurs, la FAO avertit qu’en 2012, plus de 870 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. La crise alimentaire au Moyen Orient et en Afrique s’aggrave de plus en plus.

Lester Brown, président du Earth Policy Institute, estime que l’on ne peut plus se fier au climat, et que la demande de nourriture croît tellement vite que la rupture est inévitable, à moins que des mesures urgentes ne soient prises immédiatement. « Les pénuries alimentaires ont détruit des civilisations antérieures. Nous sommes sur la même voie. Chaque pays devra maintenant se débrouiller par lui-même. Le monde vit chaque année comme s’il s’agissait de la dernière », écrit-il dans un nouveau livre « Full Planet, Empty Plates ».


Source : L'express.be

 

Cette année, pour la sixième fois en 11 ans, le monde a consommé plus de nourriture qu'il n'en produit, principalement en raison de conditions météorologiques extrêmes des spéculations extrêmes aux États-Unis et d'autres grands pays exportateurs d'aliments.

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pyki 21/11/2012 00:32

"Un Tsunami au JAPON pour relancer la croissance" nous dis Oliv DELAMARCHE , Allez un petit coup de HAARP et tout ira bien!! [...]

Bli-Z 21/11/2012 00:26

PANIQUE!!!! Ils commencent à avoir froid aux fesses les cochons!

La Libre dépêche


 indiscret, bavard, le Cancanier  ce site, libre où vous pourrez piocher l'information, celle là même que l'on essaye souvent de vous cacher ou de vous interpréter.