Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 22:02

Pour sauver la planète , sortez du capitalisme

(vidéo très intéressante en fin d'article)


Après son ouvrage : Comment les riches détruisent la planète , Hervé Kempf  a publié en 2009 son dernier livre: Pour sauver la planète, sortez du capitalisme.
Auteur plus que reconnue par son talent d'écrivain et son objectivité sur le sort réel de la société actuelle, ayant depuis bien longtemps lu ces livres, je l'ai moi même connu par un très bon ami avant de voir Hugo Chavez scander son nom dans la révolte contre la société marchande.

Je ne vais pas vous proposer de paraphraser ses oeuvres dans mon article, mais plutôt lui rendre hommage.

"Prophète" des temps modernes, il écrivait fin 2006 :

"Résumons. Nous sommes entrés dans un état de crise écologique durable et planétaire. Elle devrait se traduire par un ébranlement prochain du système économique mondial. Les amorces possibles pourraient s’allumer dans l’économie arrivant à saturation et se heurtant aux limites de la biosphère :
      Un arrêt de la croissance de l’économie américaine, minée par ses trois déficits géants - de la balance commerciale, du budget, de l’endettement interne. Comme un toxicomane qui ne tient debout qu’à doses répétées, les Etats-Unis, drogués de surconsommation, titubent avant l’affaissement. "

Touché-coulé. Mais si ce n’était que cela, sentir venir le froid de la crise et savoir l’annoncer au détour de quelques pages… Hervé Kempf ne serait qu’un analyste de plus, heureusement tombé juste quand tous se plantaient. Intérêt limité.
L’ambition de l’auteur est heureusement beaucoup plus large. En deux ouvrages incroyablement percutants, viatiques publiés à deux années de différence, l’homme se paye le luxe d’étendre le capitalisme pour le compte, KO debout et laissé pour mort dans un coin du ring. Rien de moins. 

 

arton1594Il est évident que la planète n'est pas diriger par de bonshommes aux perspectives de partage et d'humanité, notre système basé essentiellement sur le pouvoir, et la domination de cette économie capitaliste, qui n'a que faire de l'individualité nous détruit à petit feu.

Chaque personne ne représente qu'une consommation de plus, chaque individu est transformé en machine, en mouton, en esclave acceptant son rôle de consommateur passif face à la réalité de la société.

Étant détenteur de l'ensemble des moyens de communications, l'élite, le pouvoir, diffuse l'idéologie marchande par la définition figée, partiel et partiale qu'il donne des mots, des significations et des représentations sociales. Faisant croire à chacun l'illusion d'une vie choisie, d'une vie heureuse et non liberticide.

La société de l'immédiateté détruit le langage, le partage et les valeurs dites humaines, et la boite à abrutissement n'est devenu qu'un opium du peuple, l'asservissant un peu plus chaque jour avec la diffusion de la propagande gouvernante.

On nous ment, on nous manipule, et l'élite gouvernante illustre parfaitement l'axiome :
si vous dites un mensonge suffisamment gros, suffisamment longtemps, ce mensonge deviendra la "vérité".

Cette vague capitaliste mensongère marchande, déferle depuis trop longtemps sur les consciences et n'a que trop ancrer les populations dans un système embrigadant et abrutissant, il faut maintenant en sortir.
Il est donc urgent de substituer au mythe de la démocratie libérale, sa réalité concrète du système totalitaire marchand, et de propager cette réalité prête à incendier les esprits en révélant la nature profonde de la domination présente.

 

Comme le dit Hervé Kempf "Pour sauver la planète, sortez du capitalisme".

 

"Je vois le côté positif des choses. Si on nous dit “crise, crise, crise”, nous nous sentons obligé de réagir comme si nous étions malades. Mais nous ne sommes pas malades, au contraire de l’oligarchie et du système d’aliénation généralisée dans lequel elle nous a entraîné. Donc, gardons cette image de la grande transformation, même s’il ne faut pas être trop idéaliste : il va y avoir de la bagarre, l’oligarchie va résister aux changements indispensables."  Hervé Kempf

 

 


Petit film très intéressant pour vous ouvrir les yeux sur la profondeur de cette société :


La mondialisation : un autre monde possible

Keny Arkana



                                     Pour la vidéo, merci à Do

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Léthé 20/01/2010 02:00


Il sera effectivement difficile de sortir indemne de cette crise qui dure depuis maintenant trop longtemps.

Le dogme du capitalisme: c’est “jouer” avec la valeur d’un produit sans s’inquiéter d’autre chose. Spéculer sur tout, du pétrole, des vies, des aliments de base, le riz, par exemple. Et puis,
quelle importance si ces produits sont indispensable et prioritaire pour la survie d’autres humains ?
C’est de la barbarie, tout simplement.

Le capitalisme c’est aussi et surtout la propriété privée des moyens de production…
On pourrait concevoir pour changer, une économie de marché régulée dans laquelle les moyens de production appartiennent aux travailleurs et sont donc sous contrôle démocratique (des coopératives en
somme). Dans ce modèle, les choix de production ne seraient donc pas pilotés par un actionnaire enfermé dans sa tour d’ivoire et sa course aux 0 sur son compte, ni sous le contrôle d’un bureaucrate
prisonnier de ses dogmes et déconnecté des réalités humaines.

Il faut tout reconstruire...


Bingo 20/01/2010 01:53


Certes "énevééé"!! Je suis d'accord avec vous pour la sortie du capitalisme, bien que je lui préférerais une sortie pacifique et coléreuse!
Le capitalisme est un mouchard presque indétrônable par sa puissance et sa toile de groupes d'influences, autant dire qu'il sera difficile pour ne pas dire impossible de lutter contre eux.


Enervééé 20/01/2010 01:47


Cet article est très bien, malgré toute ma sympathie pour cette auteur et ma convergence quant à vos propos, je dois préciser que je ne partage pas tout à fait l’optimisme d’Hervé Kempf sur une
éventuelle “sortie du capitalisme”, qui à mon bien humble avis, ne pourra se faire que dans les larmes et dans le sang, et seulement sous la pression de la réalité.


Pierre 20/01/2010 01:40


"Le capitalisme d’aujourd’hui, déformé par la spéculation et la corruption de ses dirigeants, est à l’origine d’une crise écologique qui menace les équilibres planétaires. Il faut en sortir
rapidement pour sauver la planète et les sociétés humaines" hervé Kempf

Sacré Hervé!!!! Merci


Ali 20/01/2010 01:29


Unissons nous contre les trahisons, manipulations, guerres, attentats des pays riches, corruptions, parachute doré, bref, usons nos forces pour retourner la tendance de cette société depuis trop
longtemps liberticide.


La Libre dépêche


 indiscret, bavard, le Cancanier  ce site, libre où vous pourrez piocher l'information, celle là même que l'on essaye souvent de vous cacher ou de vous interpréter.