Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 00:37

Deux semaines après la fin du sommet de copenhague et de la plus grande spéculation climatique, voici un retour sur le climate gate et quelques explications de la pyramide spéculative écologique.

 

Le climat réchauffé par les lobbies financiers : le cas Al Gore

Al Gore au pays des mensonges, spécule avec ses meilleurs ami du GIEC ( Groupe d'Experts Intergouvernementale sur l'évolution du Climat ) le nouvel organe de propagande onusien.
Le cas de Al Gore est le plus révélateur, à la fois de l’escroquerie idéologique, des intérêts mondialistes financiers qui le sponsorisent et de l’imbécillité crédule de ceux qui lui offrent un auditoire. Ils sont d’autant plus dangereux qu’ils visent ceux qui se préoccupent justement du sort des générations futures – quel monde allons-nous laisser à nos enfants et petits-enfants ? En jouant sur leurs peurs et le pessimisme culturel dont ils sont imprégnés par les médias.

plan te monde billet 16347bAl Gore a été au départ de cette hystérie collective sur le CO2, hystérie de laquelle est née la taxe carbone, mais aussi, par exemple, le business des droits d’émettre du CO2.
Toute une industrie s’est mise en place pour tirer un maximum de profits avec cette histoire de droits à émettre le CO2. Étrangement, dans les plus importantes des boîtes de conseil en spéculation et "iinvestissement"  liés aux droits de polluer ainsi que dans les boîtes de notation de ces produits dérivés  liés au CO2 ;
l'on retrouve les conseillers des différents gouvernements, de l’ONU qui ont avancé l'idée de taxer le dit CO2 car il "réchauffe la planète".

(thèse grotesque réfuter et dans mes articles précédents voir 
Vous avez dit réchauffement climatique? (3) ).

Il n’est pas difficile de juger qui est Al Gore. Ce bon apôtre du réchauffement climatique et ce croisé de l’anti-pollution, depuis longtemps, possède la plus grande mine de zinc américaine au Tennessee, l’un des sites les plus polluants de tout le pays!!

Pire encore, Al Gore est l’agent intéressé des spéculateurs financiers de la City de Londres. Il est, de son propre aveu, un conseiller officiel du gouvernement britannique. Un réseau reliant le Premier ministre britannique actuel, Gordon Brown, l’ancien Premier ministre Tony Blair et le milliardaire à la retraite et ex-patron d’E-bay, Jeff S. Skoll, contrôle de fait Al Gore. Les principales sources de financement du documentaire d’Al Gore qui lui a valu son pris nobel de la "supercherie" sont présentés comme les « superstars de l’économie du changement climatique ».

Dans les faits, il s’agit ni plus moins que d’une officine de lobbying et de spéculation, utilisant l’argument du développement durable pour spéculer sur le CO2.

Aujourd’hui, Al Gore se vante de conseiller le gouvernement anglais en matière de réchauffement climatique.

Avant son film, au nom de la lutte pour le climat, Al Gore a mis en place un marché des droits de pollution au CO2. Il a utilisé le bon coeur des gens et le mal être du climat pour se faire de l'argent!!

Ils ont conçu le système des « droits de CO2 », et immédiatement après ont créé le « marché » des droits de CO2, sur lequel les multinationales et les Etats s’échangent des droits à polluer.

Autrement dit, les multinationales et les banques ont encore réussi à spéculer, sur le CO2 cette fois!!

Au cœur du système, il y a donc la création de droits à émettre du CO2, échangés sur des marchés à terme. Nous sommes loin des bonnes intentions morales de stopper le réchauffement climatique annoncé et affichées par les uns et les autres.
Il s’agit d’un nouveau moyen artificiel de prolonger la vie d’un système financier et monétaire international prédateur par des bouffées d’oxygène, ou plutôt d’oxyde monétariste malsain, qui ne font qu’accroître la taille de la pyramide spéculative et son caractère destructeur.

 

Climate Gate, le retour du profit écologique

 

Les révélations des pirates informatiques qui se sont introduits, fin du mois de novembre dans les serveurs de l’unité de recherche climatique (CRU) de l’université d’East Anglia (Royaume-Uni) ont discrédité une part de la profession et mis en lumières que certains scientifiques ne travaillaient pas vraiment pour la découverte de la vérité scientifique.


 

Voici une liste d'extraits d'e-mail pour le moins croustillants de conspiration.

Le site de skyfal donne une liste plus exhaustive.



From: Tom Wigley
To: Phil Jones Subject: 1940s
Date: Sun, 27 Sep 2009 23:25:38 -0600
Cc: Ben Santer

Phil,

Here are some speculations on correcting SSTs to partly explain the 1940s warming blip.

If you look at the attached plot you will see that the land also shows the 1940s blip (as I’m sure you know).

So, if we could reduce the ocean blip by, say, 0.15 degC, then this would be significant for the global mean — but we’d still have to explain the land blip.

I’ve chosen 0.15 here deliberately. This still leaves an ocean blip, and i think one needs to have some form of ocean blip to explain the land blip (via either some common forcing, or ocean forcing land, or vice versa, or all of these). When you look at other blips, the land blips are 1.5 to 2 times (roughly) the ocean blips — higher sensitivity plus thermal inertia effects. My 0.15 adjustment leaves things consistent with this, so you can see where I am coming from.

Wigley discute sur la manière de corriger le problème avec les températures de surface des océans dans le contexte de renforcer artificiellement le réchauffement, mais de manière plausible, soit en choisissant une valeur purement arbitraire (0.15) pour diminuer le pic de température des années 40. (1254108338)





From: Tim Osborn
To: mann@xxxxxxxxx.xxx,imacadam@xxxxxxxxx.xxx
Subject: Briffa et al. series for IPCC figure
Date: Tue, 05 Oct 1999 16:18:29 +0100
Cc: k.briffa@uea,p.jones@uea

Dear Mike and Ian

Keith has asked me to send you a timeseries for the IPCC multi-proxy
reconstruction figure, to replace the one you currently have. The data are
attached to this e-mail. They go from 1402 to 1995, although we usually
stop the series in 1960 because of the recent non-temperature signal that
is superimposed on the tree-ring data that we use. I haven’t put a 40-yr
smoothing through them – I thought it best if you were to do this to ensure
the same filter was used for all curves.

Tim Osborn discute comment les données sont tronquées pour empêcher une tendance apparente au refroidissement d’apparaître dans les résultats.

Illustration de cette tronquature ici. (0939154709)





From: Michael Mann
To: Phil Jones Subject: Re: IPCC & FOI
Date: Thu, 29 May 2008 08:12:02 -0400
Reply-to: mann@xxxxxxxxx.xxx

Phil Jones wrote:
>
>> Mike,
> Can you delete any emails you may have had with Keith re AR4?
> Keith will do likewise. He’s not in at the moment – minor family crisis.
>
> Can you also email Gene and get him to do the same? I don’t
> have his new email address.
>
> We will be getting Caspar to do likewise.
>
> I see that CA claim they discovered the 1945 problem in the Nature
> paper!!
>
> Cheers
> Phil

Phil Jones encourage ses collègues à supprimer les informations sujettes au FOIA (freedom of information act). (1212063122)





From: Phil Jones To: “Michael E. Mann”
Subject: Re: For your eyes only
Date: Thu Feb 3 13:11:46 2005

At 09:41 AM 2/2/2005, Phil Jones wrote:

Mike,
I presume congratulations are in order – so congrats etc !
Just sent loads of station data to Scott. Make sure he documents everything better this time ! And don’t leave stuff lying around on ftp sites – you never know who is trawling them. The two MMs have been after the CRU station data for years. If they ever hear
there is a Freedom of Information Act now in the UK, I think I’ll delete the file rather than send to anyone. Does your similar act in the US force you to respond to enquiries within 20 days? – our does ! The UK works on precedents, so the first request will test it.

We also have a data protection act, which I will hide behind. Tom Wigley has sent me a worried email when he heard about it – thought people could ask him for his model code. He has retired officially from UEA so he can hide behind that.

Jones dit à Mann que si McIntyre demande les données des stations sous FOIA (freedom of information act), il les supprimera plutôt que de les remettre. Il dit aussi qu’il va se cacher derrière les lois de protection des données. (1107454306)





From: Phil Jones To: “Michael E. Mann”
Subject: HIGHLY CONFIDENTIAL
Date: Thu Jul 8 16:30:16 2004

I can’t see either of these papers being in the next IPCC report. Kevin and I will keep
them out somehow – even if we have to redefine what the peer-review literature is !
Cheers
Phil

Phil Jones dit à Micheal Mann que lui et Kevin vont tout faire pour exclure 2 articles (qui ne vont pas dans le même sens qu’eux) dans le prochain rapport du GIEC, incluant la redéfinition du processus de relecture au besoin. (1089318616)





From: “Michael E. Mann”
To: Phil Jones ,rbradley@xxxxxxxxx.xxx, mhughes@xxxxxxxxx.xxx,srutherford@xxxxxxxxx.xxx,tcrowley@xxxxxxxxx.xxx
Subject: Re: Fwd: Soon & Baliunas
Date: Tue, 11 Mar 2003 08:14:49 -0500
Cc: k.briffa@xxxxxxxxx.xxx,jto@u.arizona.edu,drdendro@xxxxxxxxx.xxx, keith.alverson@xxxxxxxxx.xxx,mmaccrac@xxxxxxxxx.xxx,jto@u.arizona.edu, mann@xxxxxxxxx.xxx

This was the danger of always criticising the skeptics for not publishing in the “peer-reviewed literature”. Obviously, they found a solution to that–take over a journal!

So what do we do about this? I think we have to stop considering “Climate Research” as a legitimate peer-reviewed journal. Perhaps we should encourage our colleagues in the climate research community to no longer submit to, or cite papers in, this journal. We would also need to consider what we tell or request of our more reasonable colleagues who currently sit on the editorial board…
What do others think?
mike

I will be emailing the journal to tell them I’m having nothing more to do with it until they rid themselves of this troublesome editor. A CRU person is on the editorial board, but papers get dealt with by the editor assigned by Hans von Storch.
Cheers
Phil

Micheal Mann dit que des sceptiques ont réussi à publier dans la revue Climate Research. Il propose donc de cesser de considérer ce journal comme étant légitime (revue par les pairs) et encourage les autres à ne plus y soumettre d’articles ni de citer des articles de ce journal. Il rappelle qu’il faudra aviser leurs collègues les plus raisonnables qui siègent actuellement dans le bureau éditorial.

Jones dit qu’il va envoyer un courriel au journal pour leur dire qu’il ne veut plus rien savoir de cet éditeur problématique (un sceptique bien connu en Nouvelle-Zélande, Hans von Storch). (1047388489)




Il est temps de se réveiller quant à la nature de notre société.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophie 24/01/2010 18:39


Copenhague L'arnaque du climat dévoilée, 11 septembre l'arnaque pétrolier dévoilée, Le groupe Bilderberg à la présidence européenne, l'arnaque de l'élite dévoilée...etc..
Et j'en passe!
Que faut -il au gens pour se réveiller?


Sophie 24/01/2010 18:39


Copenhague L'arnaque du climat dévoilée, 11 septembre l'arnaque pétrolier dévoilée, Le groupe Bilderberg à la présidence européenne, l'arnaque de l'élite dévoilée...etc..
Et j'en passe!
Que faut -il au gens pour se réveiller?


Alice 18/01/2010 15:19


Très bon article, Al gore prix nobel de la paix, pour son film sur le climat, possédant pendant longtemps la plus grande mine de zinc et l'une des plus grosses usines polluante de ce pays, Obama,
prix nobel de la paix, s'empresse d'envoyer des nouvelles troupes en Irak

Avec des lumières comme celle là à la tête du monde, il n'est pas étonnant de nous voir courir à grands pas vers un désastre ou une révolution sans précédent


bingo 18/01/2010 01:57


Super article, merci :)

Comme quoi, même le climat n'est pas épargné par ces politiques marchandes spéculatives.
l'élite me fait vomir


La Libre dépêche


 indiscret, bavard, le Cancanier  ce site, libre où vous pourrez piocher l'information, celle là même que l'on essaye souvent de vous cacher ou de vous interpréter.